Tiers lieu

Tiers-lieu, mise en place d'une fabrique citoyenne

Le CCAS de la Ville de Vern-sur-Seiche souhaite créer un tiers-lieu dont l’objectif est de favoriser de nouvelles opportunités d’échanges entre les habitants.

La participation d’habitants volontaires aux côtés du CCAS et de ses usagers vise à permettre d’explorer et  d’expérimenter de nouvelles formes d’interactions sociales, dans un esprit de convivialité et de solidarité. L’objectif sera de co-construire le futur lieu avec ces volontaires et les partenaires de la commune, les élus, les associations locales, etc. Cette démarche d’innovation sociale favorisera l’émergence de nouvelles idées qui seront mises en  œuvre de manière itérative et expérimentale. Une première pierre a déjà été portée à l’édifice, avec la création récente du Dressing pour tous « La Caravane de Pascaline » installé provisoirement dans les locaux de l’ancienne griffe solidaire à La Chalotais. De nouveaux services seront ainsi proposés par cette fabrique citoyenne, et  viendront enrichir ce tiers-lieu.

Si vous êtes intéressés par l’innovation sociale, les relations sociales, et que vous souhaitez apporter votre
dynamisme et vos idées à votre commune, rejoignez la fabrique citoyenne.

Pour plus de renseignements :
Corinne Chevrier Lair - CCAS

* Tiers-lieu :
Les Tiers-lieux sont des espaces physiques pour faire ensemble et sont les nouveaux lieux du lien social, et
des initiatives collectives. Les tiers-lieux constituent un formidable levier pour créer des liens et favoriser les
partenariats, l'innovation entre les acteurs qui poursuivent des objectifs communs pour leur territoire.

La Caravane de Pascaline, un dressing pour tous

Suite à l’arrêt, en 2020, de la Griffe solidaire, gérée par le Secours Catholique, la commune de Vern-sur-Seiche a décidé de relancer ce service attendu et apprécié de ses bénéficiaires, via son CCAS.

L’intention du « dressing pour tous » est de valoriser des vêtements d’occasion que des personnes donnent, afin de leur offrir une nouvelle vie et d’en faire profiter toute personne souhaitant se vêtir sans trop dépenser, moyennant un don financier. Ces dons serviront à proposer de nouveaux services au profit des usagers du CCAS.

Les enjeux du dressing, ouvert à tous et du projet social communal, sont de :

  • Favoriser les échanges entre les Vernois, quelle que soit leur situation ;
  • Permettre à chacun et chacune de trouver des services répondant à ses besoins essentiels ;
  • Permettre à chacun d’agir pour les autres et de s’insérer plus facilement dans le tissu social de la commune ;
  • Redonner confiance et permettre à chacun et chacune de devenir autonome dans sa vie, en lui redonnant le pouvoir d’agir.

Comment s’organisera ce nouveau service communal ?

Le projet de dressing est porté par Jocelyne Renou et Sylvie Rialland, conseillères municipales déléguées, avec l’appui administratif de Corinne Chevrier, responsable du CCAS et de bénévoles qui contribueront à l’animation et à l’entretien du dressing, à la collecte des vêtements, à leur mise en valeur et à la tenue des permanences.

Il sera ouvert au public le mercredi après-midi de 14h30 à 18h et le samedi matin de 9h30 à 12h, la 1re et 3e semaine de chaque mois. Dojo, rue Laennec.

JANVIER 2024
Mercredi 3 et samedi 6
Mercredi 17 et samedi 20

FÉVRIER 2024
Mercredi 7 et samedi 10
Mercredi 21 et samedi 24

MARS 2024
Mercredi 6 et samedi 9
Mercredi 20 et samedi 23

Un distributeur de changes périodiques installé au Dressing pour Tous pour lutter contre la précarité menstruelle

Un distributeur de protections périodiques « Marguerite & Cie » a été installé au Dressing pour Tous « La Caravane de  Pascaline ». L’objectif est de rendre accessible à toutes les femmes, peu importe leur âge ou leur moyen, des tampons et  serviettes hygiéniques pour pouvoir vivre dignement leurs règles.

Certaines femmes, victimes de précarité menstruelle,  n’ont pas accès à suffisamment de protections, voire pas du tout. Les conséquences peuvent être multiples : risques sur la santé, exclusion sociale, répercussions psychologiques, situations délicates à gérer sur le lieu de travail… En installant ce  distributeur de changes périodiques, les élus espèrent diminuer une précarité qui ne se voit pas, mais qui fait pourtant  partie des enjeux de santé, de dignité, de solidarité et d’égalité des chances. Ce choix répond également à l’un des engagements de l’équipe municipale : se battre contre toutes les formes de précarité.

Après un peu de recul sur cette première expérimentation, nous installerons ce même dispositif dans les vestiaires féminins des salles de sport de la commune.

Nous comptons sur chacun d’entre vous : particuliers, entreprises ou commerçants, pour approvisionner, via des dons, ce distributeur.

 

Collecte de lunettes, boite mise à disposition au Dressing pour tous

Dans les pays industrialisés, une grande partie de la population porte des lunettes, en change régulièrement et en dispose dans ses tiroirs. En France, chaque année, le renouvellement est estimé à 14 000 000 de paires de lunettes. La « Caravane de Pascaline » Dressing pour tous s’associe à une opération de collecte et met à votre disposition un récupérateur dans ses locaux au DOJO, rue Laënnec (à côté de la Gare). Afin d’être récupérées et redonnées au MEDICO Lions Clubs de France, qui a mis en place un atelier d’optiques au Havre, les lunettes doivent répondre à des critères précis :

  • Bon état matériel
  • Écart de correction réduit entre les deux yeux
  • Pas de verres progressifs
  • Astigmatisme limité (car strictement adaptée à la personne pour laquelle l’ordonnance a été établie)

Pour qu’aucune paire ne soit oubliée au fond du tiroir… Donnons une nouvelle vie et vue à un enfant du Laos, Bénin, Cambodge, Côte d’Ivoire, Inde…

Et après ?

Le dressing proposera, par la suite, de nouveaux services, tels que des ateliers de confection, des défilés de mode, un dressing nomade, etc., dans le but de diversifier et de multiplier les occasions pour les usagers de créer du lien social et de s’impliquer dans la collectivité. Un comité d’usagers sera créé pour co-construire, avec le CCAS, le futur espace de vie et de partage qui s’installera près du dojo en 2023. Ce projet permettra au CCAS de renouer avec ses prérogatives originelles, à savoir assurer des missions volontaristes, coordonner les actions sociales dans la commune, fédérer et favoriser le lien social par-delà les préjugés, les milieux sociaux, les  générations, et enfin, auto-financer de nouvelles actions sociales au profit des usagers du CCAS afin de lutter contre la précarité, l’isolement,