Actualités

setTimeout(function(){ $(document).ready(function(){ initDiaporamaArticle('-1'); }); });

Crise sécheresse

  • Environnement

La situation continue de se dégrader dans le département d'Ille-et-Vilaine : renforcement des mesures de restriction.

Depuis le lundi 25 juillet 2022, les mesures de protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques sont renforcées en Ille-et-Vilaine. Au regard des conditions météorologiques attendues et compte tenu des différents indicateurs de suivi de la ressource en eau qui continuent de se dégrader, les mesures de protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques seront encore renforcées à compter du mardi 2 août 2022 dans le département. En cette période très sensible pour la ressource, le préfet d'Ille-et-Vilaine appelle chacun à redoubler de vigilance dans sa consommation en eau.

L'Ille-et-Vilaine connaît un déficit de précipitation sur les six derniers mois. Ce phénomène exceptionnel se produit tous les 5 à 10 ans.

  • Après une pluviométrie hivernale déficitaire de 20 %, le département d'Ille-et-Vilaine a observé un déficit de 20 à 40 % sur les pluies de printemps, selon les secteurs du département.
  • La saison agricole en cours (du 1er mars au 20 juillet 2022) est pour l'instant classée au 3e des rangs des saisons pluviométriques les plus sèches depuis 1960. Il est observé par endroit des écarts à la normale de l'humidité des sols de près de 70 %.
  • Au 27 juillet 2022, les pluviomètres de Météo France des stations de Dinard et Rennes enregistraient un cumul de précipitations sur le mois en cours équivalent à de moins de 3 % des précipitations mensuelles moyennes sur la période 1991-2020. En outre, les quinze prochains jours sont annoncés secs.

Tous les secteurs du département sont en niveau de sécheresse " crise " ou " alerte renforcée ". Aussi, à compter du mardi 2 août 2022, de nouvelles mesures de restriction  s'appliqueront en Ille-et-Vilaine

Face à cette situation qui s'aggrave et aux fortes chaleurs, chacun, résident, touriste, industriel, collectivité, exploitant agricole, est appelé à respecter les mesures de restriction indispensables pour ne pas aggraver encore la situation. Chacun est invité à réduire de manière volontaire, sa consommation en eau et à se tenir informé des évolutions prochaines en matière de restriction :

  • Le niveau de crise déclenche des interdictions afin de préserver les usages prioritaires : santé, sécurité civile, eau potable, salubrité, abreuvement des animaux.
  • Le lavage des véhicules est interdit, quelle que soit l'origine de l'eau ainsi que dans les stations de lavage.
  • L'arrosage des pelouses, massifs fleuris, plantes en pot, espaces verts est interdit.
  • L'arrosage des potagers de particuliers est autorisé entre 20h00 et 8h00.
  • Le nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées n'est plus possible sauf obligation sanitaire.
  • Le remplissage et la vidange des piscines à usage privé sont interdits.
  • Les prélèvements d'eau pour l'irrigation agricole sont également interdits à l'exception de certaines cultures sensibles.

Conseils pour économiser de l'eau

Lutter contre les fuites

  • surveiller sa consommation et entretenir sa robinetterie (changer régulièrement les joints, acheter du matériel robuste)
  • pour les immeubles d'habitation collective, faire appel à des sociétés spécialisées qui proposent des contrats d'entretien de la robinetterie ou des contrats de gérance d'eau

Les fuites représentent 20% de la consommation d'un foyer

Éviter le gaspillage

  • ne pas faire tourner les lave-linge ou les lave-vaisselle à moitié vides, ne pas laisser couler l'eau en permanence pendant la toilette (en fermant le robinet pendant que l'on se lave les dents, on peut sauver plusieurs litres d'eau)
  • préférer les douches aux bains : un bain consomme cinq fois plus d'eau qu'une douche
  • éviter le lavage des voitures à grandes eaux, un lavage représente 200 litres d'eau environ
  • préférer les lavages à haute pression, plus efficaces et moins consommateurs d'eau

Réutiliser l'eau

  • l'eau de lavage des légumes peut utilement avoir un deuxième usage pour l'arrosage des plantes
  • en période de sécheresse, éviter de remplir les bassins pour enfants et les piscines non pourvues d'une recirculation de l'eau. Chaque fois que possible, utiliser l'eau de ces bassins pour l'arrosage des plantes

Dans le jardin

  • un binage équivaut à deux arrosages
  • le paillage protège du froid, mais aussi des fortes chaleurs et conserve mieux l'humidité du sol
  • arroser tard le soir car l'évaporation sera réduite
  • utiliser des techniques économes comme le goutte-à-goutte, des tuyaux suintants ou des systèmes d'arrosage programmés
  • recueillir l'eau de pluie au bas des gouttières
  • tenir compte de la pluie prévue ou tombée les jours précédents
  • faire 2 ou 3 arrosages copieux par semaine non de petits arrosages quotidiens

Retourner à la liste