Vern et vous

Mot du maire

Didier Moyon

« EN CONSCIENCE, PREPARONS L’AVENIR DES FUTURES GENERATIONS »

Chers(ères) Concitoyennes et Concitoyens,

En débutant l’écriture de cet éditorial le 15 février 2019, jour des obsèques de Madame Marie-Thérèse Jouanin, je voudrais lui rendre hommage pour son implication discrète dans la vie de notre commune, sa gentillesse et son humilité. Sa disparition nous rappelle que nous ne sommes tous que des passeurs du témoin de l’histoire, entre l’histoire d’hier que nous tenons des témoignages de nos proches et des manuels scolaires, l’histoire de chacun d’entre nous et l’histoire du futur.

Cette histoire du futur est intimement liée à ce que nous laisserons comme héritage à nos descendants. Cet héritage peut s’organiser autour de trois grands chapitres : La Paix et la Fraternité, l’Environnement et la Solidarité, La Démocratie et la Liberté.

La Paix et la Fraternité

Nombreux sont ceux qui, après avoir vu le documentaire de France 2, mardi 12 février, intitulé « La France entre deux guerres », ont témoigné des similitudes entre cette période et celle que nous vivons aujourd’hui. Evolution constante des violences, montée des populismes, provocations de notre démocratie. Pourtant, et plus que jamais, avec l’accroissement des populations, nous devons redoubler d’attention et user de toute la Fraternité qui existe en chacun d’entre nous. Nous devons, en conscience, diffuser cette Fraternité à tous les niveaux. Du niveau communal au niveau mondial, chacun d’entre nous peut et doit exercer cette Fraternité, car il n’existera pas de Paix durable sans cette Fraternité. Alors, au niveau de notre commune, et au moment où sonne l’appel des religions et des athées ¹, soyons 8000 Hommes et Femmes à nous investir.

L’Environnement et la Solidarité

En cette période où les informations nous parviennent en masse, nous ne pourrons pas dire que nous n’avons pas été prévenus de l’état de dégradation de notre environnement. Du réchauffement climatique, de la diminution des ressources, de la disparition de la biodiversité et des insectes, nous sommes prévenus. Pourtant, force est de constater que nous ne faisons pas assez pour tout simplement répondre à la définition d’un développement durable : « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ». Malgré les congrès et les engagements des nations, les objectifs ne sont pas tenus, les migrations climatiques existent et, aujourd’hui encore, plus d’un milliard d’humains ne mangeront pas. Nous devons, en conscience, faire preuve d’une grande responsabilité et de solidarités locales mais aussi globales, car il n’y a pas de petites et de grandes actions. Dans notre commune, que nous voulons « Citoyenne par nature », montrons que nous sommes 8000 à œuvrer.

La Démocratie et la Liberté.

« La démocratie est le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres » (W. Churchill). Ces mots connus de tous méritent toute notre attention. S’il fallait retenir un sentiment de ce début de 21ème siècle, ce serait certainement celui du doute. Le doute de ce que sera « le demain » de chacun d’entre nous et des générations à venir, dans une société mondialisée, en manque de repères. La société de demain sera celle que nous devons construire ensemble dans les réunions, colloques, congrès, la participation citoyenne et bien sûr les élections auxquelles nous devons participer. C’est par la participation et l’engagement que nous avons, en France, acquis une liberté. Mais c’est par un manque d’engagement que nous perdrons cette liberté chérie. Nous devons, en conscience, participer aux débats, réunions publiques, et échanger.

Chères Vernoises, chers Vernois, en conscience, préparons l’avenir des futures générations. 

Bien cordialement,

Didier Moyon