Vern et vous

Mot du maire

Didier Moyon

Pour le bien des générations futures

Chers(ères) Concitoyennes et Concitoyens,

Ils avaient pour prénoms Jules, Jean-Marie, Pierre, Damien, Louis et bien d’autres. IIs étaient tous Vernois et nés à la fin du XIXème siècle. Ils auraient voulu être agriculteur, boulanger ou mécanicien. Malheureusement ces enfants de Vern, de notre commune, ne sont pas rentrés dans leur famille. Ils ont, comme plusieurs millions d’autres Français été victimes de l’atrocité de cette Première Guerre mondiale dont nous allons célébrer le centième anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918.

Pour les jeunes des nouvelles générations, tout cela semble loin. Et pourtant ! Et pourtant en 1918, les pays annonçaient cette Première Guerre mondiale comme la dernière. Hélas, il y a eu la Seconde Guerre mondiale, la guerre d’Indochine et celle d’Algérie. De nos jours encore, combien de guerres et de conflits meurtrissent notre terre ? 

Rendons un hommage à ceux qui se sont battus pour notre pays, notre commune.

Cette période de commémorations nous amène, en regardant dans le miroir de notre histoire, à réfléchir sur le pourquoi ? Pourquoi cela est-il arrivé ? Quelles ont été les conséquences ? Quels enseignements en tirer ?

De tout temps, l’Homme a voulu démontrer sa puissance, sa volonté de conquête et son ambition à posséder plus que son voisin, en imposant ses choix et ses visions.

De la Résistance pendant la Deuxième Guerre mondiale, nous avons pourtant tous en mémoire la première phrase du chant des partisans « Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? ». Soyons conscients que, de nos jours, dans nombre de pays, le vol noir des corbeaux est de retour. Il a pour noms populisme, totalitarisme.

Face à ces dangers, des solutions existent dans une vision humaniste de notre société :

Où l’Homme serait la plus belle des richesses avant le capital, 

Où le développement durable serait plus fort que les armes,

Où la société serait celle du partage et du respect,

Où la culture est une trace indélébile de la société et le sport un vecteur d’épanouissement.

C’est pour servir ces visions que vos élus s’investissent quotidiennement dans les différentes politiques pour un développement harmonieux et mesuré de notre commune. Avec la contractualisation pour un PLU (plan local de l’urbanisme), ce sont 105 nouveaux logements et 150 à 200 nouveaux habitants que nous voulons accueillir chaque année. 

Cette volonté d’un accueil modéré doit nous permettre une bonne intégration dans l’ensemble des structures scolaires, associatives, culturelles, sportives, et, pour toutes les générations. Les réalisations ne manquent pas pour illustrer, en conformité avec notre programme de mandat, ces actions.

Cette évolution de notre commune s’inscrit de façon volontariste dans le respect de la nature, d’une préservation optimale des terres agricoles, des économies d’énergie de nos bâtiments, du traitement des eaux.

Ce respect de la nature se traduit par de nouvelles plantations d’arbres ou encore l’approbation, lors du conseil municipal, du PCAET (plan climat air-énergie territorial) métropolitain auquel nous allons apporter notre contribution.  

Alors maintenant que nous avons pris conscience des risques liés aux pollutions et au réchauffement climatique, il nous appartient à toutes et à tous de mener un nouveau combat beaucoup plus noble et responsable que les guerres. C’est celui de vivre sur notre belle planète bleue et de la respecter.  

Pour le bien des générations futures, soyons vertueux & éco citoyens responsables.

Bien cordialement, 

Didier Moyon